Band Geek Mafia au HellFest - JOUR 2

HELL'S HEAVEN !

Il fait beau et l'ambiance est toujours aussi bonne à Clisson. Je suis néanmoins surpris par les files d'attente devant les stands de t-shirts du Hellfest, certain(e)s préfèrant perdre au moins 2 heures plutôt que d'aller voir des concerts. Premier concert pour moi aujourd'hui sur la Mainstage 1 : les filles de L7, groupe de hard rock américain originaire de Californie et associé aux mouvements grunge et riot grrrl. Puis je vais voir Psykup. Le groupe français arrive à mélanger Converge et Mr. Bungle, ce qui est un exploit ! J'ai rarement vu un concert aussi fun sous la Altar ! C'est expérimental, frais, drôle, bizarre, groovy et sauvage !

Le reste de la journée sera sous le signe des Etats-Unis. Powerflo est un projet qui a tout de la réunion de gangsters : Sen Dog (Cypress Hill), Billy Graziadei (Biohazard) et des membres de Downset et de Fear Factory. Ca a saigné sur la Mainstage 2 ! Après une petite interview (à écouter dans Band Geek Mafia prochainement), direction la Warzone, pour (re)voir Terror qui balance un hardcore musclé et direct. Du sang, de la sueur et des larmes dans chaque texte, chaque note et chaque riff. Body Count arrive ensuite sur une des scènes principales avec son mélange de hip-hop et de heavy metal. L'iconoclaste Ice-T et sa bande secouent le festival, toujours forts en gueule et généreux dans l'usage du majeur dressé et du verbe fleuri !

Retour sur la Warzone car Madball est là avec sa verve et un esprit de rébellion alliant depuis ses débuts la rage et l'envie d'en découdre du hardcore avec la violence du metal. Puis, sous la Valley, j'assiste au show de la journée grâce à Dead Cross. Formé par Dave Lombardo (ex-Slayer) avec Mike Patton (Faith No More et des centaines d'autres projets), Dead Cross est un groupe de punk hardcore américain brutal, sans compromis et qui va droit au but ! Nous avons même droit à une reprise du "Nazi Punks Fuck Off" des Dead Kennedys et, pour finir le concert, d'extraits de "Raining Blood" et de "Epic" ! You Want It All But You Can't Have It! Enfin, on termine par un peu de sport car je vais voir Cro-Mags qui reste une source d'inspiration pour plusieurs générations de groupes énervés. Mais son set est très court, le groupe ne jouant que 45 minutes. Court et intense, c'est bien aussi ! A demain pour la dernière journée au Hellfest !

SEB (BGM) #hellfest