Band Geek Mafia au HellFest - JOUR 3

SCREAM FOR ME HELLFEST !

Mon troisième jour de bonheur métallique commence sous la Valley avec Grave Pleasures, un groupe de post-punk finlandais originaire d'Helsinki. La voix du chanteur me fait clairement penser à celle de Glen Danzig et la musique à celle des Misfits. Une découverte sympa pour démarrer la journée. Puis direction la Warzone pour le concert de The Bronx, groupe de punk harcore originaire de Los Angeles en Californie formé en 2002. Le chanteur a le sourire, l'ambiance est chaude mais la musique rafraîchissante.

Je file à la conférence de presse de Megadeth. Les consignes sont claires : pas de photos, pas de vidéos. On nous autorise juste à enregistrer le son. Les quatre membres de la légende du thrash sont présents. Dave Mustaine répond à la plupart des questions avec humour. Tout va bien, le show sera bon ! Impossible d'approcher pour assister au come back des Sheriff, alors retour sous la Valley pour découvrir Zeal & Ardor. Manuel Gagneux s'est mis au défi de mélanger black metal et negro spirituals. Et c'est avec brio qu'il pousse le blasphème au-delà de ses limites avec son gospel satanique, un peu comme si Satan s'était perdu dans un champ de coton.

Virage à 180° ensuite sur la Warzone avec Backyard Babies. Ces garçons au goût prononcé pour les tatouages sont également un des meilleurs produits d'exportation en provenance du pays du géant des meubles en kit. De nombreux fans ont répondu présent, accros à leur glam punk rock irrésistible. Baroness est contraint de jouer un set acoustique suite à la défection de son batteur... Il est temps de s'approcher des Mainstages pour les gros morceaux de la soirée. D'abord Alice In Chains qui n'était pas venu à Clisson depuis 12 ans. Le groupe grunge propose un parcours dans toute sa carrière de "Man In The Box" à aujourd'hui. Le chanteur William DuVall s'adresse au public en français, tandis que Jerry Cantrell dédicace "Nutshell" à Vinnie Paul (batteur que Pantera qui vient de dédéder). La musique d'AIC nous ramène souvent dans les années 90 et ça fait du bien !

Enfin, après une tournée mondiale très réussie en 2016-2017, Iron Maiden reprend la route en 2018. Le passage de la Vierge de Fer au Hellfest en 2014 est encore ancré dans la mémoire des festivaliers. Le concept de ce "spectacle" (comme le dit justement Bruce Dickinson en français) est inspiré du jeu pour mobile "Legacy Of The Beast" et du comic book du même nom. Le design de la scène représente un certain nombre de "mondes" tandis que la setlist couvre une large sélection de titres des années 80 avec quelques surprises. Deux heures de bonheur pour le public ! Je quitte le site au son de Marilyn Manson. C'est fini pour cette année. A l'année prochaine !

SEB (BGM) #hellfest