Ben Part en Live - Bror Gunnar Jansson + Sarah McCoy

Ben Part en Live vous emmène aujourd'hui à la découverte de nouvelles conquêtes sonores dans les salles obscures et aux sols collants des salles de concert !

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, nous allons partir vers les contrées du blues, dans l'Ouest américain, mais également dans le froid nordique de .... la Suède. Avec la venue de Bror Gunnar Jansson et Sarah McCoy au Chabada le mercredi 22 Novembre.

En effet, vous l'aurez remarqué, le nom de l'artiste que je suis allé voir ne sonne pas vraiment américain. La première partie du set en revanche venait tout droit des States of America (Yes, it is ...) en la personne de Sarah McCoy. J'en ai encore des frissons quand je réecoute ses morceaux. Seule au piano, sa voix vous transporte tout droit dans un de ces bons vieux saloons américains. J'étais à deux doigts de m'accouder au bar du Chabada et de crier "Hey Jack, tu m'en remettra un p'tit stp ?". Une voix puissante, rappelant celle d'Amy Whinehouse, résolument blues (le verre de rouge posé sur le bord du piano aidant aussi je pense, aaaah l'Anjou et ses trésors ...). Quittant son piano sur le dernier morceau pour faire chanter le public, on tape du pied, on reste admiratif devant la prestation.

Live Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=sosAnGr9uPs

Venait ensuite le tour de la Suède, en la personne de Bror Gunnar Jansson, de monter sur scène. Véritable look de dandy, sorti tout droit d'un film de gangster des années 50, le bluesman s'installe seul, guitare en main, batterie aux pieds. One man band, il gère à la fois le chant, la guitare, et la batterie avec caisse claire d'un côté et grosse caisse de l'autre. L'ambiance du concert ? Imaginez ... Vous froncez les sourcils (si si allez-y vous verrez ...), donc vous froncez les sourcils, vous faîtes comme si vous machiez un chewing-gum, et vous fixez votre voisin à côte de vous. Vous y êtes ? Bon ok sur le moment on a l'air un peu con, mais c'est du blues mon brave monsieur/ ma bonne dame ! On a l'impression que le sol crisse sous nos pas, du sable américain s'insinuant dans le Chabada (ou de la neige suédoise en l'occurence). Tout ça, ça me rappelle le Mississipi, le chant blues abordant le diable à travers des rythmes rock, folk et parfois cubains. Ambiance très intimiste, difficile d'avoir accès à la scène pour prendre des clichés du monsieur, surtout quand le public est composé d'un couple plus tout jeune, devant lequel je me place quelques minutes pour prendre une photo. C'est alors que je sens une tape sur mon épaule, où la femme me dis gentilment "Poussez-vous, on vois rien ...", aussi aimable qu'une porte de prison puisse l'être. Avoir lui avoir répondu gentilment d'aller se faire voir, je me suis replongé dans le concert (faut pas déconner quand même ...). Beaucoup moins blues sur la fin, avec beaucoup plus de ballades folk et intimistes, le concert n'en demeurait pas moins rock'n roll, Bror Gunnar Jansson trinquant avec son verre rempli d'une boisson dont je n'ai pas compris le nom sur le moment, si ce n'est que ça venait "From Scotland" comme il s'amusait à le dire ...

Lien Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=7fE49LnBizM

Photos et article par Benjamin ROYER

A retrouver dans l'émission le Gros Bazar tous les 1er mardis du mois sur Radio G.

Ben Part en Live à retrouver sur Instagram et Facebook.