Hellfest J2

Chaud ! chaud ! chaud !

Que se passe-t-il ? La musique du générique de Fort Boyard résonne dans le vignoble nantais !!! Le concert du groupe français Ultra Vomit vient de commencer !

Le temps de retrouver les amis juste après l'entrée sur le site du festival et on file voir Phil Campbell, l'ancien guitariste de Motörhead qui rend hommage à Lemmy mort en décembre 2015, en faisant plusieurs reprises de son ancien groupe : Ace of Spades, Killed by Death... Puis c'est le moment "découverte" avec The Treatment, un jeune groupe de hard rock anglais. Je quitte les Mainstages pour la conférence de presse de The Dead Daisies (excellent groupe de hard rock dans le style des années 70). Ensuite il me faut fendre la foule pour rejoindre la Warzone et écouter le punk bourrin de Zeke dans un nuage de poussière. Je rejoins JP pour Pretty Maids sur la Mainstage 2. Une belle voix, un guitariste talentueux, cela engendre souvent un très bon concert de heavy metal, même après 35 ans de carrière. Je retourne sur la Warzone pour découvrir Frank Carter et voir le plus gros "circle pit" de la journée. Entre punk old school et hardcore brut, c'est sauvage, enragé et spontané. Une petite pause est bienvenue tant le soleil tape fort. Je retourne donc dans l'espace Presse/VIP pour la conférence de presse très cool d'Ugly Kid Joe (vous vous souvenez de Everything About You ?) et je me rends au Hell City Corner pour passer sur le stand Sea Shepherd mais aussi pour entendre la fanfare du festival qui joue des reprises de Metallica ou encore Megadeth ! Retour dans la chaleur de l'Enfer pour le concert de Trust sur une des scènes principales. Légende du hard rock tricolore, Trust oublie ses querelles passées et revient insuffler la rage en cette période de crise économique, sociale et politique. Pause repas avec JC en écoutant Saxon. Puis on décide de faire l'impasse sur Airbourne et de partir sous la Valley avec une heure d'avance pour être bien placés pour le show de Primus. Oubliez tout ce que vous avez entendu car Primus est un savant et savoureux mélange unique de "metal", funk, jazz, country ! Le trio mené par le bassiste de génie Les Claypool, nous offre un son aussi groovy qu'alambiqué. Délirant et déjanté. Le bonheur ! Je vais écouter quelques titres d'Agnostic Front (Friends or Foe, Victim in Pain), les fondateurs du NY Hardcore, en attendant Aerosmith, grand groupe de rock'n'roll américain, qui a traversé l'Atlantique pour effectuer sa dernière tournée européenne et propose donc un show qui enchaîne les classiques (c'est normal, après tout). Cette longue et chaude journée finit en beauté avec le concert tant attendu de Suicidal Tendencies, groupe que j'adore depuis toujours et que j'ai vu en concert il y a longtemps. Mike Muir et sa bande de Cycos sont de retour, plus motivés que jamais. Attitude punk, riffs métalliques et groove forment une performance live incendiaire ! La grosse claque ! 

Il est tard. A cause de la touffeur, la fatigue se fait sentir. Il reste encore une journée de festival et la météo annonce 32°C pour dimanche !

SEB (BGM)

#hellfest